Test probant du SmartControl Motion de One for All

SmartControl Motion de One for All3

C’est peu de le dire : One for All réussit une prouesse en se hissant à la hauteur de Logitech, en proposant une télécommande universelle sans écran. En tout cas, le SmartControl Motion arbore une finition soignée – à l’instar du SmartControl PS3 d’ailleurs ; les boutons sont parfaitement ergonomiques, et la télécommande est agréable à prendre en main grâce à la douceur du revêtement antidérapant au dos. Ces lignes se focalisent sur le meilleur du SmartControl Motion, mais aussi ses limites.

Une manipulation aisée

SmartControl Motion de One for All2L’utilisateur peut contrôler un appareil en effectuant des mouvements du poignet. Un mouvement de haut en bas permet de suspendre une lecture ; un mouvement allant de la gauche vers le centre permet de passer à une chaîne précédente ; il suffit de retourner le SmartControl Motion pour éteindre l’appareil contrôlé, etc. C’est bien pratique, mais One for All se résout à ne proposer qu’une palette de 6 gestuelles, sans possibilité donc pour l’utilisateur de définir d’autres mouvements qui lui conviendraient.

Liberté dans le choix des différentes activités (macros)

Des touches directionnelles sont prévues pour le choix de l’appareil à contrôler. Les imprimés sur la télécommande sont censés guider l’utilisateur dans ce choix : un système purement théorique heureusement. En effet, l’utilisateur peut décider de contrôler un appareil autre que celui indiqué sur un imprimé. Par exemple, il est possible de lancer une platine Blu-ray à l’aide de la rubrique « dvd ».

La bonne répartition de l’affectation des boutons constitue aussi un point fort pour le SmartControl Motion. Concrètement, dès que l’utilisateur appuie sur le logo « films », le contrôle du volume est automatiquement affecté à l’amplificateur, les contrôles de lecture au lecteur Blu-ray et l’entrée vidéo au téléviseur. Le manuel explique l’usage de cette télécommande universelle dans plusieurs autres cas de figure préétablis.

Point faible regrettable : le numérique n’est pas au rendez-vous !

Non seulement ce modèle n’a pas d’écran, mais l’utilisateur ne peut le relier à un PC en vue d’une configuration. Pour rajouter un appareil à piloter, on se sert de la liste de codes. La base de données online de One for All étant constamment mise à jour, il suffit d’y entrer la marque et le modèle de l’appareil pour obtenir le code correspondant.

Be the first to comment on "Test probant du SmartControl Motion de One for All"

Leave a comment

Your email address will not be published.


*